La récupération et le traitement du vieux verre est très utile. Les directives des verreries sont très exigeantes quant à la qualité des tessons. La qualité du recyclage dépend ici aussi de la qualité des déchets. La séparation des verres par couleurs est aussi importante que la suppression des matériaux indésirables (céramique, cailloux, porcelaine, métal, etc…) et que la séparation par type de verres (verre plat, verre creux, verres spéciaux comme le verre d’écran, le verre au plomb, etc…).

Le tri des verres spéciaux (écrans, lampes fluorescentes, etc…) est primordial pour obtenir un verre recyclé de qualité et limiter l’utilisation de matières premières. Les machines de tri Sesotec sont capables notamment de séparer le verre sans plomb et le verre conique avec plomb, contribuant ainsi à un recyclage de verre hautement rentable et bénéfique à l’environnement.


Le recyclage du verre creux permet d’économiser de grandes quantités d’énergie et de matières premières (quartz, soude, chaux, dolomite, etc..), et de limiter les émissions de CO². Les procédés de recyclage doivent permettre de trier les couleurs et de séparer les corps étrangers. On obtiendra ainsi des récipients et bouteilles en verre d’excellente qualité.

Pour le recyclage du verre plat, il faut non seulement trier les corps étrangers (par ex. les fils de chauffage et les films sur les pare-brise des voitures), mais aussi éliminer tous les autres matériaux impropres (céramique, cailloux, porcelaine, gravats, métaux, éléments de fenêtres, plastiques, verre thermorésistant, vitrocéramique, etc..). Le verre plat recyclé est réutilisé principalement pour la construction et les véhicules, et doit répondre à des exigences qualité élevées.